Bitcoin : les enquêteurs Vigifraude ® se préparent à traiter des litiges

Comme toutes les nouvelles technologies, les cyber-escrocs essayent de profiter des effets de mode pour adapter les discours publics aux avantages de leurs solutions miracle.

Vigifraude ® défend vos interêts
Vigifraude ® défend vos interêts

Après le Forex et les terres rares, de nouveaux sites sont maintenant visibles pour inciter les particuliers à miser sur le Bictoin sans indiquer les risques qu’ils prennent. Mais il arrive aussi que les investissements ne retournent jamais dans le patrimoine des victimes.

Vigifraude ® a donc intégré les crypto-monnaies dans son champ d’investigation, pour aider les futures victimes à défendre leurs intérêts.

En savoir plus :  La folie du bitcoin rappelle que les bulles et  variations sont indispensables pour financer les révolutions technologiques. Face aux bitcoins, les Etats de plusieurs payas cherchent la parade. Il y a plusieurs raisons à la baisse des cryptomonnaies.  C’est un moyen très discret de renflouer les caisses de l’Etat.

Il y a aussi des entreprises qui se développent en profitant de l’engouement généralisé pour les actifs numériques. Le bitcoin et la famille des cryptomonnaies ont lourdement chuté,  plus de 50% par rapport au sommet de décembre 2017.  Pour la plupart, les altcoins  valent quelques centaines de millions de dollars.  La Chine a déjà banni le bitcoin en septembre dernier.

La Corée du Nord est de plus en plus friande de crypto-monnaie. C’est un moyen très discret de renflouer les caisses de l’Etat. La première cryptomonnaie du marché a tout connu en huit ans.  Que s’est-il passé avec le bitcoin ?  Les gendarmes des marchés américains redoublent de vigilance sur le bitcoin et autres cryptomonnaies.  La majorité des Français sont réticents à investir dans le bitcoin Des fraudes réalisées par des entreprises de crypto-monnaies.

Les crypto-monnaies ont aussi la cote dans les transactions immobilières.

 

Share